Publié : Posted: Jun 28, 2018

Conférence Regards croisés franco-indiens

Le mardi 22 mai 2018, s’est tenu dans la ville de Douala, plus précisément à DoualaVilleLabo de l’ESSACA, une conférence-atelier sur le thème : « Regards croisés franco-indiens, transformation des métropoles : paysages et patrimoine » dispensée et animée par M. Srivinas MURTHY, Président de la fondation indienne d’architecture et de design et Mme Anne RAIMAT, Directrice des relations internationales de Bordeaux Métropole, sous la modération de M. Jean-Jacques Kotto, Directeur Exécutif de l’ESSACA.

2018 franco-indian groupe.jpg

Ont notamment pris part à la conférence M. Ntoné Ntoné Fritz, Délégué auprès de la Communauté Urbaine de Douala (CUD), Monsieur Pierre de Gaëtan Njikam Moulion, Maire-Adjoint de Bordeaux, M. Michel Verjenoul, Maire de Martignas-sur-Jalle, Madame Karine Michel, Chef de service des affaires internationales de Bordeaux Métropole, M. Jean Yango, Directeur des études, de la planification, des investissements et du développement durable à la CUD, M. Manga Doualla Bell, enseignant responsable de DoualaVilleLabo, différents experts et invités, ainsi que quelques étudiants de l’ESSACA.

La conférence a commencé tout d’abord par une restitution des travaux des précédents workshops portant sur la ville de Douala, et réalisés par les étudiants de l’ESSACA en collaboration avec des étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux (ENSAPBX).

Ensuite, Mme RAIMAT a présenté un exposé sur l’évolution de la ville Bordeaux, notamment le développement progressif du système de transports publics. Il ressort de sa présentation qu’à la fin du 19ème siècle le Port quitte Bordeaux pour aller s’installer plus en amont. Parallèlement un urbanisme orienté vers le tout voiture s’est mis en place, entrainant les phénomènes suivants : croissance de la pollution, paupérisation du centre-ville avec un taux de vacance de près de 20%. De ce constat, les principaux objectifs de la rénovation urbaine menée ultérieurement consistaient à : corriger le déséquilibre entre les rive, créer un nouvel axe de développement Nord-Sud le long de la Garonne, tout en prenant en considération les différents aspects liés au patrimoine et à la durabilité.

M. Srivinas MURTHY, quant à lui a présenté ses travaux qui portaient sur l’approche écologique et l’approche verte dans ses différents projets. Il ressort de son exposé que la prise en compte des aspects environnementaux et de durabilité n’est pas nécessairement plus onéreuse et peut être réalisée avec des solutions d’une grande simplicité.

La conférence s’est achevée par la mise en route d’un atelier portant sur le projet du futur campus de l’ESSACA à Soa. Il s’agissait dans un premier temps de présenter aux experts le site et un état des lieux de la localité de Soa, afin de dégager les grandes lignes programmatrices des actions futures, notamment apporter des réponses sur les questions éventuelles relevant de l’aménagement paysager. La poursuite des travaux dudit atelier, scindé en trois groupes, devant s’effectuer à l’ESSACA à Yaoundé.

Partager cet article: