Signature  accord
Publié : Posted: Dec 19, 2018

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ET DE COOPERATION SIGNEE PAR L’ESSACA

En marge du 8ème salon international des villes et des collectivités territoriales d’Afrique : « Africités » qui s’est tenu du 20 au 23 novembre 2018, une convention cadre a été signée entre l’Ecole Supérieure Spéciale d’Architecture du Cameroun (ESSACA) représenté par le Directeur Exécutif de l’ESSACA, Monsieur Jean-Jacques KOTTO ; et Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (ci-après dénommé CGLUAfrique), représenté par le Secrétaire Général de CGLU-Afrique, Monsieur Jean-Pierre ELONG MBASSI.

Ces deux parties ont convenu de signer ledit accord de partenariat et de Coopération qui représente l’intention des parties de travailler ensemble pour définir les bases d’une coopération étroite, d’une collaboration, d’un partenariat et d’activités conjointes dans des domaines d’intérêt communs, à titre non exclusif.

Pour comprendre les fondements d’un tel accord, signalons que dans le souci de renforcer la performance des gouvernements locaux et de leurs associations, les membres de CGLU-A avaient recommandé au Secrétaire Général, à l’issue de la 3ème édition du sommet AFRICITES, tenu à Marrakech en 2009, de créer une académie Africaine des Collectivités Locales (African Local Government Academy (ALGA) pour contribuer au renforcement des capacités managériales des élus locaux et pour améliorer le professionnalisme des cadres et des managers des collectivités locales africaines. Ce qui a effectivement été fait. L’académie a quatre missions principales :

  • Une mission d’accréditation des établissements de formation dédiés aux gouvernements locaux, et de labellisation des programmes et des cours qu’ils offrent;
  • Une mission de veille et de suivi de l’évolution et du management des ressources humaines des gouvernements locaux, à travers l’établissement d’un observatoire des Métiers des Collectivités Locales;
  • Une mission de formation des fonctionnaires et des dirigeants des collectivités locales, afin d’améliorer leurs capacités de gestion et leurs pratiques professionnelles et ce, en veillant à investir et à tirer le meilleur parti des possibilités et opportunités offertes par les technologies de l’information et de la communication, notamment en mettant en place des Plateformes e-learning ; enfin,
  • Une mission de promotion et d’encouragement de la mise en Réseau entre les cadres dirigeants des Collectivités Locales africaines ; d’autonomisation et de professionnalisation des Réseaux Professionnels des Collectivités Territoriales Africaines. Au regard de ces missions, on comprend l’importance d’une telle convention avec l’ESSACA qui depuis plusieurs années, s’attèle à renforcer les partenariats afin de réunir tous les atouts pour assurer une formation de qualité à ses étudiants et parallèlement contribuer au développement des communes et mairies au Cameroun et ailleurs. Cette convention participe même des stratégies d’action de l’Institution qui a mis sur pied deux entités lui permettant d’avoir une influence directe sur le terrain. L’ESSACA peut se prévaloir d’avoir à son actif une certaine expérience sur le sujet illustrée par:
    • L’atelier d’Initiation à la Restructuration et l’Aménagement des Quartiers Aléatoires (AIRA-qa) avec lequel l’école a eu à mener des activités collaboratives notamment en partenariat avec la mairie de Yaoundé 2.
    • Le laboratoire Ville Labo de l’ESSACA implanté à Douala, qui mène quant à lui des activités participatives avec la Communauté Urbaine de Douala. On remarque donc que les champs d’intervention des différentes parties sont voisins et leurs échanges seront désormais mieux orientés. C’est devant de nombreux médias internationaux que l’accord a été signé et immortalisé.

Elle ouvre désormais la voie à de nouvelles expériences et apporte avec elle une valeur-ajoutée dans l’évolution académique et professionnelle des parties.

Partager cet article: