Publié : Posted: Jun 19, 2018

PARTICIPATION DE L’ESSACA AUX ASSISES DE LA PROFESSIONALISATION DES ENSEIGNEMENTS UNIVERSITAIRES AU CAMEROUN

Les 3èmes assises nationales sur le cadrage académique de la professionnalisation des enseignements universitaires au Cameroun se sont tenues du 18 au 20 avril 2018 sous la houlette du professeur Jacques FAME NDONGO, Ministre de l’Enseignement Supérieur du Cameroun. La première journée a été marquée par une cérémonie d’ouverture à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun, au cours de laquelle le Ministre a prononcé un discours en vue de rappeler les objectifs de ces assises, et de remercier les différents acteurs pour leur mobilisation à ces rencontres annuelles. Ensuite, il a laissé cours aux exposés qui ont eu pour intervenants, des responsables du Ministère de l’Enseignement Secondaire, le Président du GICAM, et la présence saluée des huit Recteurs des institutions universitaires publiques du Cameroun.

Au cours de la 2ème journée présidée par le Professeur GABSO Wilfried, représentant du Ministre, l’ESSACA a été appelé à donner son analyse sur la profession d’architecte et l’orientation des enseignements dans ce domaine. En sa qualité de promoteur d’une école d’architecture et ancien président de l’Ordre National des Architectes du Cameroun, Monsieur Jean-Jacques KOTTO a endossé cette responsabilité. Il a développé le premier exposé du jour dont le thème portait sur : « le financement de la professionnalisation : défis et enjeux pour un enseignement supérieur de qualité » et dans l’après-midi, il a animé un atelier sur le thème : « enseignements professionnels au Cameroun : la place des professionnels et des ordres professionnels », ce qui a laissé cours à de vifs échanges sur la validation des études architecturales au Cameroun et l’inscription à l’Ordre National des Architectes du Cameroun, avec en toile de fond l’exigence de la qualité de l’enseignement de l’architecture.

Cet atelier avait pour objectifs d’établir un état des lieux de cette coopération du point de vue des professionnels, les principales avancées enregistrées à ce jour ainsi que les insuffisances qui demeurent les principaux goulots d’étranglement minorant la pleine participation des professionnels, et aussi d’élaborer des propositions concrètes en termes de normes d’usages et de pratiques devant permettre de relever les principaux goulots d’étranglement relevés. Monsieur KOTTO, en tant que membre de la commission Education de l’Union Internationale des Architectes, a de ce fait eu l’occasion d’éclairer l’assistance sur la Charte UIA-UNESCO pour la formation des architectes et sur les réflexions et recommandations UIA dans ce but, auxquelles il a participé à la mise à jour de la dernière édition. En clôturant son propos, il a abordé de manière générale le nouveau défi majeur de l’heure en matière d’enseignement : la transformation digitale.

Durant les interventions de Monsieur KOTTO, comme celles des autres acteurs, les interlocuteurs étaient nombreux et regroupaient les étudiants, les enseignants, les responsables d’institutions académiques privées et publiques, et les responsables de certains Ministères. Ces assises se sont achevées sur une note d’espérance de réalisations et de matérialisations des suggestions faites pour assurer cette professionnalisation concrète de l’enseignement universitaire au Cameroun.

Paulette Erna RIM NKOCK, Communicatrice des Organisations.

Partager cet article: