Publié : Posted: Dec 20, 2018

SOUTENANCE DE MASTER DU 26 NOVEMBRE 2018

Les soutenances marquant la fin du cycle de formation en architecture à l’ESSACA se sont tenues le 26 novembre 2018 dans l’enceinte de l’établissement. Cinq candidats se sont présentés devant le jury pour défendre leurs mémoires et leurs Projets de Fin d’Etudes. Il s’agissait de : DJANGO MAMKOUE Josépha, KEMJIO NGUEGUIL Chavany Lezzy, NJOYA NJAYOU Marc Donald ; NTSAMA MBARGA Nicolas Sixte-Libert ; et de NTSAMA ONDO Sonia qui ont soutenu selon cet ordre de passage devant un jury international.

En effet, le jury était constitué d’un panel d’experts venus de la France et du Cameroun, tous dotés d’une expérience pratique en architecture et au sein des écoles spécialisées dans le domaine ou encore dans les métiers connexes. Il n’est pas superflu de rappeler que la Formation à l’ESSACA respecte les principes édictés dans la charte UNESCO-Union Internationale des Architectes, pour une formation harmonisée des architectes dans le monde.

Durant les soutenances de fin d’études comme celle-ci, il demeure donc de mise de soumettre les candidats à l’œil avisé des experts de ce niveau. Ces membres du Jury étaient constitués de : le Président M. Olivier CHADOIN, maitre de conférence (HDR) en sociologie ENSAPBX Bordeaux ; des Directeurs de Mémoire et leur codirecteurs à savoir : M. Jean-Jacques KOTTO, M. BIOS NELEM, M. EPEE ELLONG, M. MAPOKO MBONGUE, M.AKOA Stéphane, M. MAPOKO Henri et M. MOUKOKO Cyrille ; sans oublier les examinateurs à savoir, Professeur TCHOUPIE André qui représentait l’Université de Douala, M. DOUANDJI William responsable de la Commission Education de l’ONAC; M. MACHIA Mohamadou Architecte Senior et M. Jean-Philippe De VISSCHER Architecte-Ingénieur de l’UCL-LOCI venu spécialement au Cameroun pour la circonstance ainsi que pour un workshop les jours suivants. Quelques enseignants de l’ESSACA étaient également présents en tant qu’examinateurs, et étaient parfois relayés dans leurs rôles par les directeurs et codirecteurs. Pour ces soutenances de Master promotion 004-17, les thèmes développés étaient : « Architecture et bien-être » rattaché au projet « Un écogite aux bords des chutes de la Mouankeu à Bafang » de l’étudiante DJANGO ; ensuite, « Impact d’un équipement collectif dans une ville : cas de Douala » avec pour projet : « Un centre de conférence à Douala ». En troisième position : « Architecture et catastrophe naturelle : vulnérabilité aux risques sismiques en milieu urbain-cas de la ville de Buea » ayant pour projet : « Construction en zone sismique : réaménagement du quartier poto-poto et proposition de modules d’habitats parasismique ». La quatrième présentation portait sur : « La Gare élément de reconnexion » ; projet : « Route, Rail, Fleuve : une plateforme multimodale à la croisée des voies (Mbalmayo) » . Pour terminer cette journée de soutenance, nous avons assisté à la défense du mémoire : « Architecture et matériaux : l’usage des matériaux dérivés du végétal dans la construction au Sud Cameroun » ; projet : « Réhabilitation de la radio Lolodorf » de NTSAMA ONDO Sonia.

Dès 9h, les parents, amis et connaissances des candidats prenaient déjà place dans la salle de soutenance qui au préalable avait été aménagée pour faciliter la présentation des candidats, en vidéo projection et installations des maquettes. A 10h, tout était fin prêt et les soutenances pouvaient démarrer. M. le Directeur exécutif va comme il est de coutume, dire un mot d’introduction et souhaiter bon vent aux candidats. Il laisse la parole au Président du jury, M. CHADOIN, qui va rappeler les règles simples auxquelles chaque candidat devra se conformer tout au long de sa présentation soit : 25mn pour le « Speech », ensuite 25 mn de jeu de questions-réponses ; plus 15 mn de délibération. Au total, 45 mn par candidat. Une fois les fondations posées nous pouvions entrer dans le vif du sujet. Sous l’œil attentif du jury, les candidats s’exécutèrent de la plus belle des manières avec aisance, faisant montre de maitrise de leurs sujets et répondant sans trop de difficultés aux questions qui leurs étaient posées. Ce qu’on note dans chaque thématique c’est l’originalité des questions qu’elles soulèvent, leur caractère novateur et l’apport pour le développement économique du Cameroun. 17h marque la fin des soutenances et des délibérations. Le jury revient dans la salle pour la proclamation des résultats. Tout d’abord, M. KOTTO adresse ses félicitations aux membres du jury en particulier au Président, aux représentants de l’université de Douala et de l’ONAC, aux enseignants, au personnel administratif et aux étudiants ; tout en exprimant sa satisfaction quant au bon déroulement des soutenances. Le Président du Jury prend ensuite la parole et appelle les candidats en donnant les impressions retenues. Il va faire lecture des éléments de notes de synthèse et de la formule rituelle qui décerne le diplôme d’architectes. IL relève que la plupart des sujets sont intéressants, ambitieux et tiennent compte des communautés avec un enjeu pour l’aménagement durable et apprécie le fait que certains sujets concilient la tradition à la modernité. Il apprécia par ailleurs une approche intellectuelle de l’architecture dans le dernier thème présenté et le calme et la maitrise de la candidate NTSAMA Sonia en exergue. Celle-ci se distingue par une mention honorable avec félicitations du Jury. Les dernières recommandations sur les observations à prendre en compte systématiquement par chaque candidat et avant de déposer une nouvelle copie à l’administration sont faites. La journée s’achève par une photo de famille entre les membres du jury et les étudiants. La balle est désormais dans le camp des Licences 3 qui devront soutenir dans les mois à venir.

ERNA RIM NKOCK, Communicatrice des organisations.

Partager cet article: